Quel est le risque de prendre des anabolisants et produits dopants ?

Quel est le risque de prendre des anabolisants et produits dopants ?

seringue pour prendre des produits dopants

Chaque année, 7 millions de sportifs dans le monde entier consomment environ 700 tonnes de stéroïdes anabolisants pour booster leur performance. En effet, la plupart des athlètes professionnels vous diront que la volonté de gagner est la plus importante. Outre la satisfaction de leur accomplissement personnel, les athlètes rêvent souvent de remporter une médaille pour leur pays ou d’obtenir une place dans une équipe professionnelle. Dans un tel environnement, l’utilisation de drogues améliorant la performance est malheureusement devenue de plus en plus courante.

Les produits anabolisants et dopants : comment ça marche ?

Certains athlètes et sportifs prennent des stéroïdes anabolisants ou tout simplement dopants pour prendre de la masse musculaire et booster leur performance. Ces substances sont, en fait, une forme de testostérone, la principale hormone stéroïde anabolique produite par le corps humain. Il faut savoir que la testostérone exerce deux effets principaux sur l’organisme :

  • son action anabolisante favorise la construction musculaire (les culturistes vous diront que c’est leur Saint Graal) ;
  • son action androgène est responsable des traits morphologiques masculins, comme les poils du visage et la gravité de la voix.

Au vu de ces avantages, il n’est pas surprenant de voir des sportifs dépenser jusqu’à 30 000 euros annuels, rien que pour acheter des produits dopants qui favoriseront leur performance : ozone, insuline, acides aminés, testostérone, hormone de croissance, EPO, dianabol (interdit, contrairement à certaines des alternatives légales à ce même dianabol)… Mais ce que beaucoup ignorent, c’est que les stéroïdes anabolisants utilisés par les athlètes ne sont qu’une forme synthétique de la testostérone. Les médecins, et en particulier l’ANSM, ont depuis longtemps approuvé l’utilisation de ces substances, mais uniquement à des fins médicales : l’amélioration des performances sportives ne fait donc pas partie des contextes d’utilisation de ce type de médicament.

Pourtant, les fabricants n’en finissent pas de vanter les mérites de ces produits. Parmi les arguments phares, citons le fait qu’en plus de donner aux muscles plus de volume, les stéroïdes anabolisants et dopants peuvent réduire les dommages causés aux muscles pendant un entraînement intensif. Ces médicaments ou compléments aideraient les athlètes à récupérer plus rapidement et de s’entraîner sans relâche, quel que soit l’effort fourni.

Les anabolisants représentent-ils un réel danger ?

L’ANSM a identifié il y a longtemps une classe particulièrement dangereuse de stéroïdes anabolisants : les stéroïdes synthétiques conçus spécialement pour être indétectables par les tests de dopage. Ces médicaments s’adressent tout particulièrement aux athlètes et n’ont aucune vertu médicale : ils n’ont donc pas été testés ni approuvés par l’Agence de sécurité du médicament. Et pour cause, ces substances sont loin d’être inoffensives au vu des nombreux risques qu’elles entraînent :

Chez les hommes

  • seins anormalement volumineux,
  • rétrécissement des testicules,
  • stérilité,
  • élargissement de la prostate

Chez les femmes

  • une voix plus grave (effet souvent irréversible),
  • élargissement du clitoris (effet également irréversible),
  • augmentation de la pilosité,
  • calvitie (effet irréversible),
  • aménorrhée ou retard fréquent des règles.

Chez les deux sexes

  • acné sévère,
  • risque accru de tendinite et de rupture du tendon,
  • anomalies hépatiques et tumeurs,
  • augmentation du cholestérol LDL (lipoprotéines de basse densité, le mauvais cholestérol),
  • diminution de la quantité du cholestérol HDL (le bon cholestérol),
  • hypertension artérielle,
  • troubles cardiaques,
  • troubles de la circulation sanguine,
  • sautes d’humeur,
  • agressivité, rage ou violence,
  • troubles psychiques,
  • toxicomanie,
  • et risque accru d’hépatite.

Si les médicaments dopants ont été largement utilisés depuis des années, il est facile de comprendre que leur utilisation comporte des risques multiples pour ces sportifs et culturistes. Nous vous recommandons donc de vous renseigner sur les avantages potentiels, les risques pour la santé et les nombreux effets mal connus des médicaments de performance, tels que les stéroïdes anabolisants, l’androsténédione, l’hormone de croissance humaine, l’érythropoïétine, les diurétiques, la créatine et les stimulants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *